Vous êtes maintenant connecté.

Prix d’un véhicule d’occasion 

Trois valeurs servant à déterminer le prix d’un véhicule d’occasion

On utilise généralement trois valeurs pour déterminer le prix d’un véhicule d’occasion : la valeur de reprise, la valeur de vente à une partie privée et la valeur au détail. 


Trois valeurs servant à déterminer le prix d’un véhicule d’occasion

On utilise généralement trois valeurs pour déterminer le prix d’un véhicule d’occasion : la valeur de reprise, la valeur de vente à une partie privée et la valeur au détail.


La valeur de reprise d’une voiture 

Valeur de reprise – Valeur théorique qui correspond au meilleur prix offert par le concessionnaire lorsque le véhicule est en parfaite condition. Évaluation la moins importante des trois, la valeur de reprise n’est précise que dans le cas de véhicules en bon état affichant un grand potentiel de revente. Le concessionnaire offre généralement moins que la valeur de reprise pour amortir ce qui lui en coûte pour vendre le véhicule à l’encan ou l’intégrer à son parc de véhicules d’occasion sans essuyer de perte au cours du processus. Ces coûts couvrent notamment les formalités administratives, le transport du véhicule à l’encan, l’inspection automobile certifiée, les réparations et la remise en état du véhicule, de même que toute autre dépense engagée par le concessionnaire automobile. Sauf exception, la valeur de reprise est généralement de 20 % inférieure à la valeur de vente à une partie privée.


La valeur de vente d’une voiture à une partie privée 

Valeur de vente à une partie privée – Prix demandé couramment associé à la vente d’une voiture entre parties privées. Ce prix est inférieur à la valeur au détail de l’automobile, puisque le vendeur n’effectue pas la remise du véhicule à neuf ni l’entretien ou la réparation du véhicule avant la vente et n’offre aucune garantie. Les parties privées s’épargnent également les frais généraux inhérents aux installations, à savoir le loyer, l’assurance automobile, les services publics et le personnel. Dans la plupart des cas, la seule garantie en vigueur est la couverture automobile restante de la garantie d’origine offerte par le constructeur, à condition qu’elle soit transférable. L’acheteur ne peut habituellement exercer aucun recours, les ventes étant considérées comme finales. La valeur de vente de l’automobile à une partie privée se situe généralement à mi-chemin entre la valeur de reprise et la valeur au détail.


La valeur au détail 

Valeur au détail – Prix fixé par des concessionnaires automobiles autorisés. Bien que le prix puisse être jusqu’à 20 % supérieur au prix de vente entre parties privées, les véhicules vendus chez un concessionnaire ont généralement été nettoyés, remis à neuf et réparés (p. ex. : installation de freins et de pneus neufs) par des professionnels pour répondre aux normes prescrites. Ils sont souvent assortis d’une garantie limitée sur les pièces ou sont offerts comme véhicules certifiés par le constructeur et protégés par une garantie prolongée.
Retour aux résultats